ACTIVISME 101 | ACTIVISM 101

Jeudi 3 décembre | Thursday Dec 3. 12:00-13:30

 


Invité·e·s/ Speakers:

  • Rosalie Thibault | Co-fondatrice de la Coalition Étudiante pour un Virage Environnemental et Social (la CEVES) et étudiante à l’Université McGill en double majeures : Environnement et Économie./ Co-founder of the Student Coalition of Environmental and Social Change and student at McGill University double majoring in Environmental Studies and Economics .
  • Alienor (Allie) Rougeot |  Co-fondatrice du mouvement Fridays for Future Toronto, qui organise le mouvement de grèves pour le climat à Toronto. Elle est étudiante en Économie et en Politique Publique à l’Université de Toronto. Avant cela, elle était impliquée dans divers mouvements de protections des droits humains en France, dont elle est originaire / Co-founder of Fridays for Future Toronto, an organization that mobilizes the climate strike movement in Toronto. Rougeot is also a student at University of Toronto, studying Economics and Public Policy. Before that, she was involved in various human rights movements in her home country of France.

Si le COVID-19 a éclaircit une chose c’est l’importance d’agir ensemble pour affronter les crises auxquelles nous faisons face. Alors que nous réfléchissons à une relance juste et durable post-COVID, nous devons adapter nos mouvements et imaginer de nouveaux modes de mobilisation et d’action.

If COVID-19 has made one thing clear, it is the importance of acting together to tackle the crises we face. As we reflect on a fair and sustainable post-COVID recovery, we must adapt our movements and imagine new modes of mobilization and action.

Bien que nous ne puissions jamais espérer aborder toute la portée et la complexité d’une question comme celle-ci lors d’un de nos déjeuners hebdomadaires, nous visons, tout au long de notre travail, à tenir un espace de dialogue et d’apprentissage sur un éventail de perspectives, y compris ceux qui ont été marginalisés par le colonialisme, le racisme systémique, le sexisme et d’autres formes de violence épistémique. Cette diversité n’est peut-être pas toujours pleinement reflétée à une séance donnée, mais lorsque c’est le cas, nous sommes sûrs de le signaler et d’encadrer la conversation à la lumière de cette position et de ses limites.

While we can never hope to address the full scope and complexity of an issue like this at one of our weekly lunch and learns, we aim through all of our work to hold space for dialogue and learning about a range of perspectives, including those that have been marginalized by colonialism, systemic racism, sexism, and other forms of epistemic violence. This diversity may not always be fully reflected at a given session, but whenever that’s the case, we are sure to name it and frame the conversation in light of that position and its limitations.